N°31 – Février 2013 – Les Challenges d’une mobilité durable en Ile-de-France

Couverture dunuméro 31 du "Courrier de la COFHUAT"
Éditions :PDF
Editorial

Comme nous l’avons dit dans le numéro de notre revue que nous avons publié sur le Grand Paris, il est important aujourd’hui de construire de nouvelles lignes de chemin de fer pour répondre à l’évolution des besoins des populations et conforter le rôle de la capitale comme «  ville monde ». Le réseau qui a été décidé d’un commun accord entre l’Etat et la Région apportera en quelques années des changements essentiels à cet égard.

Mais comme l’ont bien montré les réunions du débat public organisées dans la grande couronne parisienne, les populations qui s’y trouvent, tout en saluant l’effort proposé, ne pensent pas que cette nouvelle infrastructure répondra suffisamment à leurs besoins, le transport par route, le plus souvent en automobile, restera indispensable dans les parties les plus éloignées de l’Ile de France et les bouchons risquent de continuer à s’aggraver, ce qui va à l’encontre des objectifs affichés

L’Association Professionnelle Autoroutes et Ouvrages Routiers, membre de la Cofhuat, initie depuis de longues années des études  relatives à la circulation routière, son expérience peut être mise à profit. Les sociétés qui la composent nous ont communiqué des propositions  à partir de réalisations dont elles ont connaissance tant en France qu’à l’étranger. Celles-ci ont trait en tout premier lieu au développement  de l’intermodalité : relations entre les liaisons routières et les pôles d’échanges du Grand Paris que sont les gares nouvelles non seulement à l’usage des voyageurs mais aussi du fret, elle traitent ensuite des moyens d’assurer une plus grande fluidité  de la Francilienne considérée comme la « colonne vertébrale » de la grande couronne, elles proposent la mise en place de règles de circulation facilitant le déplacement d’autocars express à créer en grand nombre, le développement de parkings de co-voiturage, tout cela sans création de coûteuses infrastructures de transport.

Les sociétés d’autoroutes présentes en région d’ Ile de France accepteraient de prendre en charge une partie nouvelle de réseau et mettraient en place des installations  qui faciliteraient, le cas échéant, l’usage de la technique du télépéage qu’elles maîtrisent parfaitement. Elles veilleraient à l’information en temps réel des conducteurs sur l’ensemble du réseau.

Nous avons fait connaître ces propositions à un certain nombre d’acteurs concernés et d’abord à des responsables élus de la grande couronne. Tous ont tous montré de l’intérêt pour le sujet. la Cofhuat estime ainsi qu’un utile débat est engagé et peut se poursuivre

Pour que les échanges soient suffisamment fructueux, nous avons offert à d’autres parties prenantes de participer au débat, ils l’ont fait et nous les en remerciant. Leur présence dans ce numéro renforcera la réflexion conduite par un groupe de travail que nous réunirons dès les premiers mois de 2013.

Parution :
Éditeurs :
Genres :
Étiquettes :
Extrait :
Sommaire

 

ENJEUX

 

LA MOBILITÉ ROUTIÈRE DURABLE ET LE GRAND PARIS

PIERRE COPPEY, PRÉSIDENT ASFA

LES ENJEUX DE LA MOBILITÉ EN GRANDE COURONNE FRANCILIENNE :

CONSTATS, COMPARAISONS INTERNATIONALES ET PROPOSITIONS

ANDRÉ BROTO, DIRECTEUR GÉNÉRAL ADJOINT COFIROUTE

 

RÉPONSES DES ACTEURS CONCERNÉS :

 

- DES ÉLUS

 

LES CLÉS DE LA MOBILITÉ EN SEINE-ET-MARNE

LA MOBILITÉ ROUTIÈRE DURABLE EN YVELINES

ET LE GRAND PARIS

SOLUTIONS ORIGINALES ET NOVATRICES

 

- DES PROFESSIONNELS

 

LIRE PLUS

L’INSTITUT VEDECOM UN NOUVEAU PARTENARIAT PUBLIC-PRIVÉ

POUR LA R&D SUR LA NOUVELLE MOBILITÉ ÉLECTRIQUE

LES PHÉNOMÈNES ÉMERGENTS DE MOBILITÉ URBAINE

SEINE AVAL, LABORATOIRE D’UN NOUVEAU PARADIGME

DE LA MOBILITÉ EN GRANDE COURONNE PARISIENNE

DU BITUME ET DU FER POUR GRAND PARIS

DES ROUTES DU GRAND PARIS

 

RÉFLEXIONS CONNEXES DES ACTEURS CONCERNÉS

 

QUELLES INFRASTRUCTURES POUR LES MOBILITÉS DU FUTUR ?

LE SYSTÈME AUTOMOBILE DANS LE JEU DES TRANSPORTS

PUBLICS PARISIEN

LES FORMES ÉMERGENTES DE MOBILITÉ

LOGISTIQUE URBAINE : POUR UNE POLITIQUE DE MOBILITÉ

DES MARCHANDISES

LA ROUTE OPTIMODALE, TOUT LE MONDE Y PENSE

REGROUPER