N°35 – Juin 2014 – Valoriser les espaces souterrains des métropoles : En enjeu d’avenir

Couverture d’ouvrage : N°35 - Juin 2014 - Valoriser les espaces souterrains des métropoles : En enjeu d'avenir
Éditions :PDF (Français)

Les espaces souterrains de nos grandes villes n'ont pas jusqu'ici été inclus dans le droit de l'urbanisme, les textes qui les régissent sont d'ordre technique, leur usage a correspondu jusqu'à la fin du XIX°siècle au besoin d'assurer le passage des différents fluides : l'eau, le gaz, les réseaux d'égouts.

C'est le métro qui a donné le signal d'un changement : des hommes et des femmes devaient désormais passer sous terre de longues heures de leur vie. Mais qu'a-on fait pour humaniser ces lieux d'échange ? L'artiste n'a guère été invité si ce n'est à l'étranger dans les premiers temps du régime soviétique. Les seules interventions des artistes dans le métro parisien ont porté sur les bouches de métro en plein air. Seuls les publicitaires étaient admis le long des quais.

Des changements récents sont intervenus sans mettre en cause le droit de l'urbanisme : la densité forte de quartiers commerçants a obligé ceux-ci à utiliser le sous sol au même titre que les étages supérieurs pour présenter les marchandises à vendre. Les lieux centraux d'une ville chargée d'histoire sont d'une densité telle que la rue ne suffit plus pour le développement des activités, notamment culturelles, qui s'accompagnent d'un tourisme de masse. La Pyramide du Louvre et les espaces souterrains qui l'accompagnent avec la mise en valeur des fondations du château féodal, est un exemple réussi de tout ce qui peut être entrepris pour animer le sous-sol et en faire un lieu de vie au même titre que ce qui se passe à l'air libre. Le projet de rénovation du forum des Halles en sera un autre exemple.

Il est maintenant possible, en s'aidant d'exemples étrangers comme celui du Japon, de proposer une conception d'ensemble de ce qui se passe sous terre dans une grande ville en y réalisant un véritable plan d'urbanisme conjugué à celui qui existe déjà dans les parties visibles de la cité.

Ce numéro qui a fait appel à la fois à des urbanistes et d'abord ceux de l'Atelier d'Urbanisme de la Région Ile de France, mais  aussi à tous ceux qui ont à mettre en œuvre le changement, SNCF et RATP notamment, cherche à répondre aux questions que l'on doit se poser à cet égard.

Une chance s'exprime aujourd'hui, le programme du Grand paris Express avec ses nouvelles gares, sa volonté de relier ensemble des quartiers jusqu'ici isolés les uns des autres, de faciliter les déplacements en métro de personnes qui jusqu'ici avaient besoin de leur voiture pour se rendre au travail, peut constituer la base des réflexions à engager.

Je souhaite que notre revue ait apporté à tous ces acteurs, notamment par les références qu'elle fait à ce qui se passe à l'étranger, des matériaux qui les aident à conjuguer ensemble l'ensemble des règles à appliquer. L'artiste doit avoir désormais pleinement sa place dans les espaces souterrains, la musique bien sûr, c'est déjà souvent le cas, mais aussi les arts plastiques et pourquoi pas le théâtre ! Nos contemporains, souvent isolés dans la grande ville, ont besoin de lieux de vie. C'est vrai que le soleil est essentiel mais la nuit existe aussi et alors qu'on soit sous terre ou sur le sol, quelle différence !

Parution :
Extrait :

Sommaire

Editorial, François Leblond

Pourquoi un urbanisme souterrain ? Pierre Duffaut

Les dessous de la Métropole, un enjeu du Grand Paris, Jean-Pierre Palisse

les enjeux

Le projet national ville 10 D : promouvoir l’usage urbain du sous sol et lever les freins et obstacles à son usage

L’enjeu économique 

L’enjeu environnemental : Comment évaluer et optimiser l’efficience environnementale de l’urbanisme souterrain ?

Rendre le sous-sol vivable

Connaître et prévoir le sous-sol des métropoles

L’aménagement souterrain : un objet spécifique du droit ?

le sous-sol dans l’aménagement urbain

Le réseau de transport en sous-sol :

LIRE PLUS
  • Le projet de la « gare sensuelle » pour les gares du Grand Paris
  • Les nouvelles stations du métro parisien, RATP
  • L’ambivalence des choix architecturaux et des contraintes de sites, SNCF

La rénovation des espaces souterrains des Halles

La Défense et l’urbanisme

La problématique de la connaissance et de la représentation du sous-sol

les perspectives

L’espace souterrain  ou « la ville intérieure » : des exemples à travers le monde.

 

Le sous-sol, une dimension du projet urbain

REGROUPER